Accueil - Chant
       

Les cours de chant

 

Mama Adama CAMARA

 

Avec la diva Mama Adama CAMARA, ex-danseuse et chanteuse soliste des Ballets Africains de Guinée et de l'Ensemble Kotéba d'Abidjan
lors de nos dix ans le 24 juin 2016

 

 

Les chants mandingues


Les chants mandingues font partie intégrante de la culture ouest-africaine et en plus j'aurais adoré être choriste dans une troupe...et en ouvrant un cours de chant 2 fois par mois à partir de septembre 2017, cette envie de travailler ces magnifiques chants anciens, nobles ou populaires prend forme :-) A l'origine, ce sont eux qui introduisaient les rythmes qui allaient être joués pour telle ou telle autre cérémonie. Les griottes (nom donné aux femmes en Afrique qui sont des divas du chant, de la danse et de fines connaisseuses de leur héritage musical) chantant les louanges et les épopées de leurs peuples ou d'autres familles, en gardiennes de l'histoire est à vivre au moins une fois dans sa vie ! Les rôles poétiques et musicaux du griot sont indissociables. Le chant est une des sept merveilles du monde et chanter ensemble procure du plaisir bien que cela exige du travail, de la régularité, de l'écoute instrumentale et surtout beaucoup de passion...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le griotisme

 

Chez les Mandingues, en Afrique de l’Ouest, la tradition orale est encore dominante. Des discours et des chants d’éloge conventionnels sont produits par les griots lors des cérémonies qui marquent les événements importants de la vie sociale. Ces paroles formalisées, transmises oralement de génération en génération, accompagnent des gestes rituels (dons, danses ou autres), qu’elles complètent et « valident ». Il s’agit toujours d’un échange entre plusieurs groupes sociaux qui manifestent et renforcent ainsi leurs relations.

 

Chez les Mandingues, les discours (fasa) et les chants (donkili) de louange interviennent lors des fêtes qui ponctuent la vie sociale : baptême, mariage, funérailles du septième jour, du quarantième jour et après un an, fêtes musulmanes comme la fin des études coraniques, le retour du pèlerinage à la Mecque, la fin du Ramadan. Le chef de famille invite chez lui tous ses parents, amis et voisins au repas et à la fête qui a lieu après la prière à la mosquée (musique, chants, danses et louanges convenues, échange de cadeaux et d’argent). Ceux qui ont la parole sont principalement les griots (jeli), qui sont les gardiens héréditaires de la tradition orale, mais aussi les finè, les « porte-parole », dont la fonction est surtout d’être des garants généalogiques.

 

Les Mandingues attribuent aux griots le rôle de chanter les louanges des participants et les exploits des héros du passé. Selon l’occasion de la cérémonie et selon le rang de la famille concernée, différents ancêtres et différentes personnes seront mis en valeur par le chant. La louange des membres de la famille et des invités passe par l’utilisation de formules stéréotypées et par le récit de leur généalogie (lasiri donkili, panégyriques appelés « devises »). Les individus sont glorifiés à travers leur ascendance. Le griot ou la griotte, dont la famille est souvent attachée à une famille en particulier, est toujours gratifié de quelques billets de banque pour ses paroles bienfaisantes.

 

Jeli et finè, qui sont tous deux des nyamakala, sont donc rétribués pour leur travail, comme tout artisan le serait (forgerons, cordonniers, tisserands, potières). L’étymologie du terme nyamakala (nyama, « puissance vitale », kala, « celui qui a ») signifie que ces catégories socioprofessionnelles (griots et artisans) sont considérées comme détentrices de certains pouvoirs surnaturels. Le griot ne doit d’ailleurs pas exercer d’autre métier que celui auquel il est prédestiné à la naissance. Il est formé par sa famille qui lui enseigne, dès l’enfance, les techniques de chant, de récitation et d’improvisation spécifiques des griots, ainsi que les grandes œuvres du répertoire traditionnel. À l’adolescence, le jeune griot est parfois envoyé en apprentissage chez un griot renommé.

 

 

chant africain bayonne

 

Chant africain bayonne

 

 

 

 

 

 

Top